Situation géographique

Le quartier Centre-Ville de Nantes est vraiment le cœur de la ville. Il s’étend de Malakoff – Saint-Donatien à l’est jusqu’à Dervalières – Zola à l’ouest, et de Hauts-Pavés – Saint-Félix au nord jusqu’au bras de la Loire de la Madeleine au sud, ce bras de Loire marque sa séparation avec le quartier Ile de Nantes.

Ce quartier administratif est découpé en micro-quartiers : Bretagne, Decré-Cathédrale, Dobrée – Bon-Port, Gloriette-Feydeau, Graslin-Commerce, Guist’hau, Madeleine-Champs de Mars

 

Histoire du quartier

Le Centre-Ville de Nantes est la partie historique de la ville.

Dans le micro-quartier Bretagne, on retrouvait des rues populaires, miséreuses et insalubres entre les abattoirs de Talensac (la grande halle et le marché n’ouvrent qu’en 1937), la place Aristide Briand dédiée à la justice et la place Edouard Normand dont le théâtre renaissance concurrençait le théâtre Graslin. Ce quartier aux habitations denses a été détruit lors des bombardements de 1943, ce qui a permis après-guerre de le réhabiliter totalement.

Le micro-quartier Decré-Cathédrale constitue le cœur historique de Nantes. On y trouvait l’ancien palais ducal (qui a disparu), le Château des Ducs de Bretagne, la cathédrale, les places des exécutions (place du Pilori où les malfaiteurs étaient exposés à la foule, place du Bouffay où avaient lieu les exécutions). C’est aussi dans ce quartier qu’on battait monnaie.

Le micro-quartier Dobrée doit son nom à une famille influente de Nantes qui a marqué son histoire sur les plans économique, politique et culturelle (avec la construction du musée auquel ils ont offert leur collection d’art). On trouvait dans ce quartier situé hors des remparts de la ville l’ancienne demeure des Evêques et un sanitat sous l’église de Notre-Dame de Bon-Port.

Le quartier Gloriette-Feydeau est longtemps resté un îlot de sable. On développe le commerce maritime sur l’île Feydeau. La construction y est compliquée car les fondations s’enfoncent mais une fois terminé, ce quartier a représenté le dynamisme et la richesse de Nantes.

C’est au XVIIIe siècle que le quartier Graslin-Commerce se développe autour d’une vocation culturelle. En partie détruit par les bombardements de 1943, le quartier se reconstruit en gardant son identité : entre opulence et savoir-vivre. La place Royale est considérée comme le centre du quartier et de la ville.

Le micro-quartier Guist’hau n’étaient que vergers, moulins et carrières jusqu’à la Révolution de 1789. Puis il a été aménagé : un boulevard le relie au quartier Graslin, un temple protestant (construit en 1855 et détruit lors des bombardements) symbolise le nom de la place de l’Edit de Nantes. De nouveaux aménagements après-guerre finissent d’intégrer ce quartier au centre-ville.

L’île Gloriette-Madeleine sur laquelle se trouve le micro-quartier Madeleine-Champs de Mars est longtemps restée une simple prairie inondable. Elle s’urbanise peu à peu : d’abord en y installant à l’écart de la ville un Hôtel-Dieu pour malade et mendiants. C’est vers la fin du XIXe siècle que ce quartier prend son essor avec l’installation de la biscuiterie LU et du grand marché aux légumes où se tient la première Foire de Nantes. Entre 1938 et 1988, durée de vie du Palais du Champs de Mars, le quartier est le lieu de tous les événements culturels et commerciaux.

 

Vie du quartier

Entre ses espaces culturels, ses boutiques, ses restaurants, son patrimoine historique et ses nombreux espaces verts qui ont fait de la ville une capitale verte, le centre-ville est un quartier animé où il est agréable de flâner. Il est le point de départ des rencontres entre amis ou des sorties shopping.

Le centre-ville est un quartier attrayant pour célibataires mais aussi pour les familles. 11 établissements publics permettent de scolariser les enfants. De nombreuses infrastructures publiques sont à disposition : musées, médiathèque, salles de spectacles, CHU, piscine et gymnases…

Véritable centre de la ville, ce quartier dispose d’une grande facilité de transport publique. Presque toutes les lignes de tramway et de bus finissent par passer dans les environs. La gare toute proche facilite les voyages. La piétonisation du quartier permet d’y circuler agréablement, à pieds ou à vélo.

 

L’Immobilier dans le centre-ville de Nantes

Entre quartier historique, quartier populaire et bâtiments d’après-guerre, le centre-ville de Nantes offre un ensemble d’habitat très varié : de l’immeuble bourgeois au style haussmannien aux nouveaux immeubles modernes. Le taux de HML à Nantes est élevé, ce qui offre une belle mixité sociale.

Dans le centre-ville de Nantes, on trouve principalement des appartements (78,3% du marché) mais aussi des maisons de ville.

Vendeurs, nous vous proposons désormais des ventes aux enchères Lire la suite
VENDEURS, LE MARCHÉ EST DE VOTRE CÔTÉ ! Lire la suite
BIEN ‘ICI LE NOUVEAU SITE QUI BOUSCULE L’IMMOBILIER Lire la suite
DÉTECTEURS DE FUMÉE OBLIGATOIRES : MARS 2015 Lire la suite